Avec le soutien de LOJIQ, Les Offices jeunesse internationaux du Québec, Transfert Environnement, une firme conseil de communication et d’affaires publiques oeuvrant dans le domaine de l’environnement, réalisera une mission de transfert d’expertise en gestion des matières résiduelles en Wallonie-Bruxelles cet automne. L’entreprise, établie à Sherbrooke, Montréal et Québec, bénéficie d’une bourse LOJIQ – Banque Nationale Groupe financier pour la réalisation de ce projet.

phpThumb_generated_thumbnailpngLe séjour exploratoire prévu du 20 au 30 novembre permettra à Cédric Bourgeois, président de Transfert Environnement, et à Alexandra Boileau, chargée de projets, d’aller à la rencontre d’une dizaine d’organisations spécialisées dans le créneau de la gestion des matières résiduelles en Wallonie-Bruxelles, qui est reconnue pour sa performance environnementale dans ce domaine. Au programme des visites figurent entre autres la Commission interrégionale de l’emballage, l’Office wallon des déchets, l’Institut bruxellois pour la gestion de l’environnement (IBGE), ainsi que des sites de compostage, de bio-méthanisation et d’incinération.

Projet de relève d’entreprise, Transfert Environnement oeuvre dans les domaines de l’évaluation des impacts sociaux, du soutien à la participation du public, de la médiation et de la communication environnementale. Depuis 1987, l’entreprise met en oeuvre des approches et des moyens relevant de divers champs disciplinaires à caractère social et réalise aussi diverses études visant à positionner avantageusement des projets en développement durable. La mission en Wallonie-Bruxelles vise deux objectifs. D’une part, Transfert Environnement souhaite identifier et analyser les procédés belges déployés pour réduire la quantité de déchets à la source afin d’intégrer les facteurs de succès aux pratiques québécoises. Il vise également à aller s’inspirer de cas d’études et d’analyses en milieu urbain pour développer une stratégie sociale favorisant l’acceptation d’installations de gestion des matières résiduelles dans les grandes villes québécoises.

« Ces deux objectifs sont intimement liés aux défis qui s’annoncent avec la nouvelle mouture de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles. Nous sommes fiers d’avoir l’opportunité de nous inspirer d’exemples performants à l’international afin de proposer des modèles concrets à nos propres municipalités et entreprises », commente Cédric Bourgeois.

À propos de la bourse LOJIQ - Banque Nationale Groupe financier

Le programme de bourses LOJIQ – Banque Nationale Groupe financier est rendu possible par la Fondation LOJIQ qui apporte un soutien financier aux quatre organismes composant LOJIQ. Le programme est dédié au financement de bourses incitatives à l’entrepreneuriat permettant la participation de jeunes entrepreneurs à un événement international dans leur secteur d’activité ou la réalisationd’une mission de prospection économique et commercial

LOJIQ

LOJIQ – Les Offices jeunesse internationaux du Québec - favorise le développement d’aptitudes professionnelles et personnelles chez les 18-35 ans en leur permettant de réaliser un projet à l’étranger. Les territoires priorisés sont la France (Office franco-québécois pour la jeunesse), les Amériques (Office Québec-Amériques pour la jeunesse), la Wallonie-Bruxelles (Office Québec Wallonie Bruxelles pour la jeunesse), ainsi que les territoires qui ne sont pas couverts par ces trois Offices (Office Québec-Monde pour la jeunesse).